Cette année 2020 se distingue décidément par sa météo terriblement déroutante. Après un été caniculaire, septembre a commencé très chaudement… pour nous surprendre avec une chute spectaculaire des températures, et l’apparition des premières neiges le 26 septembre.

Et puis, le froid a aussi été accompagné de ciels menaçants, ceux que je préfère… voici quelques photos d’un joli rideau de pluie tombant sur Le Châtelard (photo prise depuis Jarsy).

La dent de Pleuven et les premières neiges. Photo Christine Haas

2 Comments

  1. J’ai adoré te lire, moi qui suis une fan inconditionnelle du printemps et de l’été parce que l’hiver venteux et humide de chez nous est un gros mineur de moral… à te lire et à regarder tes photos sublimes, je crois que j’adorerais les hivers de chez toi, comme tu les décris… c’est le seul avantage que je trouve au vrai gros vilain temps de chez nous, il nous force à nous reposer, nous obligeant à rester sous la couverture dans le canapé certains dimanches, et ça, nos corps en ont besoin de temps en temps… 😉😘

    Reply
    • c’est étrange, parce que parfois, j’aimerais vivre l’hiver en Bretagne… parce que le gros temps chez vous est un spectacle si différent. J’aime aussi la pluie…
      Le vent, chez nous, est bien moins courant et fatigant, c’est vrai. Il ne souffle pas avec autant de constance… mais lorsqu’il s’y met, c’est lors d’orages (plutôt en été), et peut s’avérer aussi violent que vos grosses tempêtes hivernales. En fait, je redoute plus le vent ici, en montagne, qu’en bord de mer.
      En tout cas, merci beaucoup pour ce retour.

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :